Etang

ETANG

 

J'ai choisi comme modèle l'une des photos prises à Saint-Jean de Monts (85) des étangs situés près du golf.

Mod_le

 

Peinture à l'huile sur toile au format relativement petit (40 x 30 cm).

Je veux en effet essayer de peindre "différemment" donc je n'ai pas osé me lancer sur une toile importante !

 

Selon mon habitude, j'ai enduit la toile de plusieurs couches fines de Gesso blanc afin de réduire les aspérités.

 

Je vais opérer plan par plan ; du plus éloigné au plus proche.

J'ai décidé de me passer d'une esquisse...

 

LE CIEL

J'étends à la brosse plate n°8 un mélange de bleu océan / bleu céruléum et de blanc.

La proportion de blanc étant augmentée en se rapprochant de l'horizon.

Ensuite, je m'efforce d'unifier la couleur en "frottant" au couteau horizontalement et verticalement de façon à graduer l'intensité du bleu de bas en haut.

Je donne quelques coups approximatifs de pinceau pour situer les cimes des arbres de part et d'autre.

 

etang01

 

 

 

LES MAISONS

En rason de leur taille, j'abandonne mes essais au couteau pour utiliser un pinceau fin.

La tranche du couteau est cependant utile pour délimiter nettement des segments.

Je préciserai ultérieurement les différentes couleurs au vu de l'effet rendu lorsque les arbres seront peints.

 

etang02

 

LES ARBRES

J'utilise essentiellement le couteau pour les grands arbres. Cela permet de respecter plus facilement les "trous" laissant voir le ciel et marquer la "rigidité" des branches.

J'utilise également un pinceau fin pour les arbustes et pour apporter des touches jaunes.

Dans un premier temps, je ne fonce pas trop les parties sombres.

 

etang03

 

 

L'ARBUSTE du premier plan

A la brosse je peins l'essentiel de l'arbuste.

Ensuite, au couteau j'ajoute les nuances de couleur en tenant compte de leur valeur.

Les feuilles plus blanches sont réalisées à l'aide d'un color shaper à bout pointu.

 

 

etang04

 

 

 

REPRISE des éléments précédents.

 Détails des maisons : Ouvertures, couleur des murs, ombre des  toits...

 Grands arbres : Ombrer et apporter les touches de jaune orangé.

 Berges : travail au couteau et au pinceau.

 

 

etang05

 

 

L'EAU ET LES REFLETS.

 Même tecnique que pour le ciel.

Partie centrale à dominante bleue :

Mélange analogue à celui utilisé pour le ciel.

Peinture à la brosse puis passage du couteau pour étaler. 

Reflets verts près des berges.

Peinture appliquée au couteau el l'étalant verticalement à partir des bords. Puis passage de la brosse plate horizontalement dans les parties plus éloignées des bords.

 

 

etang06

 

Reprise en utilisant le doigt ce qui permet un meilleur rendu des reflets verticaux et les transitions entre couleurs ou valeurs.

 

etang07

 

VERS LES FINITIONS

Reprise de l'arbuste à gauche.

Zones foncées reprises avec du vert de Vessie. Travail au couteau en tapotant, couteau à plat.

Points blancs vers le sommet : utilisation du shaper à bout pointu.

 

Reprises de la berge à droite.

Travail au couteau.

Reprises des reflets à droite.

Peinture appliquée au couteau en glissant de haut en bas puis lissage et fondus faits au doigt.

Les rides sur l'eau.

Utilisation du couteau "rayant" la peinture, produisant ainsi des traits plus clairs.

Rides plus foncées obtenues avec le couteau en appliquant la tranche.

Quelques rides faites de la même manière avec de la peinture blanche.

Les personnages.

Utilisation d'un pinceau fin.

 

etang09

 

 DERNIERES RETOUCHES.

 

 

ETANG

 

 

 

Posté par jcc35 à 19:30 - - Commentaires [2]
Tags : , , , , ,

Cancale

 

CANCALE

Huile sur Châssis entoilé. 40 x 30 cm

 

Toile réalisée sans attendre que sèche la peinture pour reprises et réajustements.

La dilution est donc toujours la même : moitié huile d'oeillette, moitié essence de térébenthine.

 

Voici la photo -prise hors saison- qui m'a servi de support :

PHOTO

Les étapes successives :

pap01

 

pap02

 

pap03

 

pap04

 

pap05

 

pap06

 

pap07

 

 

 

Posté par jcc35 à 16:42 - - Commentaires [1]

Noirmoutier

 

ESSAIS DE MARINE AUX PASTELS SECS

 

PREMIER ESSAI

Support : Pastel card 32 x 24 cm

Plage du Bois de la Chaize sur l'île de Noirmoutier

 

PAP01

 

PAP02

 

PAP03

 

PAP04

 

PAP05

 

PAP06

 

 

SECOND ESSAI

Support : Verso d'une toile à peindre en coton. Aucun apprêt. Blanc. 40 x 30 cm

Plage du Bois de la Chaize sur l'île de Noirmoutier - autre vue -

 

np01

 

np02

 

np03

 

np04

 

np05

 

np06

 

 

 

 

Posté par jcc35 à 11:21 - - Commentaires [4]
Tags : , , ,

Tristounette

 

TRISTOUNETTE

 

 Portrait aux pastels secs.

Support : papier pour pastel 160g 23 x 33 cm

 

pap1

 

pap2

 

pap3

 

pap4

 

pap5

 

Posté par jcc35 à 21:49 - - Commentaires [2]
Tags : , ,

Oh !

 

 

OH !

 

Portrait aux pastels secs.

Support : Pastel Card 24 x 32 cm

L'esquisse a été tracée aux crayons de couleur.

Les traits fins ou détails sont exécutés avec des carrés Comté.

 

pap1

 

pap2

 

pap3

 

pap4

 

pap5

Posté par jcc35 à 21:58 - - Commentaires [1]
Tags : , , ,

Walli

 

WALLI

 

Portrait à l'huile sur toile de lin.Format 4F

Le premier travail est de préparer la toile afin que les pigments ne soient pas arrêtés par des aspérités.

Elle est donc enduite de Gesso. Plusieurs couches fines, passées au couteau, sont nécessaires avec ponçage après chacune.

L'idéal étant "d'obtenir le poli du marbre". Mais je ne vais pas jusque là !

 

L'esquisse.

Dans ce type de portrait, le première des exigences est une esquisse qui "colle" au modèle. Plus on sera précis, meilleure sera la ressemblance.

Si certains peuvent, à main levée, réaliser ce travail, ce n'est pas mon cas. Je suis encore bien trop imprécis dans mon dessin pour pour obtenir un résultat satisfaisant.

Je m'aide de l'outil informatique de la manière suivante :

1. Je crée une image  en prenant comme unité le mm au format de mon châssis, soit 24 x 33 cm.

Je colle -comme calque- sur cette image la photo modèle que je cadre à mon goût.

pap001

C'est cette image qui va me servir de modèle.

En dessinant l'esquisse, je peux vérifier l'exactitude de tout point important ou que je pense mal situé.

Ainsi, par exemple, en amenant la flèche sur l'extrémité de la bouche, je lis, en bas de l'image que ce point doit être situé à 90 mm du bord gauche et à 154 mm du bord supérieur.

Je vérifie à l'aide d'un double décimètre sur l'esquisse...

 

 

pap0011

Bien évidemment, il y a toujours des approximations.Elles ne portent pas toujours à conséquence mais quand il s'agit, par exemple, du dessin de l'oeil des corrections sont souvent inévitables lors de la peinture proprement dite.

L'esquisse est faite aux crayons de couleurs, facilement gommables et peu apparents.

La photo correspondante n'étant pas assez bonne, je ne l'insère pas.  

 

Peinture.

La logique veut que l'on commence par le fond, arrière-plan. C'est ce que je fais d'habitude.

Ici, pour une question de temps (15 jours maxi), compte-tenu des périodes de séchage, j'ai opéré différemment.

J'ai commencé par les cheveux et une partie du fond qui nécessitait des couleurs similaires.

Terre de Sienne brûlée, terre d'Ombre, Rouge de cadmium, Ocre jaune, Jaune de cadmium.

Mélange 3 vol de térébenthine pour 2 d'huile d'oeillette.

Brosse plate de manière à faire apparaître les cheveux. Shaper à bout pointu dans le même but.

pap01

 

Pour le fond utilisation de gris de Payne et de jaune pour les verts.

Voici la photo que j'ai utilisée (Une vue des remparts de Wissembourg)

remparts

 

Poursuite du fond. Mêmes couleurs que précédemment et bleu céruléum passé en couche fine afin que le blanc du fond l'éclaicisse. Pas d'ajout de blanc qui le ternirait.

Ajout de bleu de Prusse dans le bleu, à droite.

pap02

 

La grisaille. Pose des valeurs.

Si la précision de l'esquisse est nécessaire, celle de la pose des valeurs l'est tout autant. C'est elle qui va donner au visage son relief, son modelé donc la représentation de ce qu'il est.

Ici, l'observation doit être minutieuse, et pas question de règle graduée !...

J'ai utilisée de la Terre de Sienne brûlée utilisée très diluée et mouillant à peine la brosse afin de bien étaler. Voilà pourquoi il faut une surface la plus lisse possible.

Pour les parties plus plus sombres, je dilue un peu moins...

Et je laisse blanches les parties les plus lumineuses.

A ce stade, la personne doit être absolument reconnaissable et il faudrait par la suite n'avoir plus de retouches à faire. Facile à dire !

Voici le visage :

pap03

 

puis l'ensemble :

 

pap04

 

Ce n'est qu'après plusieurs jours de séchage qu'on peut penser à reprendre le travail. Si la grisaille n'est pas bien sèche, elle risque d'être "effacée" en la colorisant.

 

La carnation.

Je passe une couche très fine (comme pour la grisaille) un mélange à base de terre de Sienne brûlée, de jaune de cadnium et de rouge de cadmium, l'ensemble étant à dominante "orange". 

La grisaille sous-jacente permet de bien faire apparaitre le relief. Pour ombrer, si nécessaire, j'ajoute un peu de terre de Sienne brûlée.

Je prends soin de laisser apparaitre le blanc pour les zones les plus claires.

Donc le mélange est aussi très liqiuide ; proportion 1 vol de térébenthine /1 vol d'huile (gras sur maigre !)

 

pap05

Après un nouveau temps de séchage, je reprends la carnation du visage avec le même mélange mais plus riche en rouge.

Mélange que j'utilise pour le dos.

Peinture toujours appliquée en couche très fine. Normalement on ne devrait voir aucune trace de pinceau...

Reprise du fond

Mêmes couleurs que celles utilisées lors de la première application. Là encore, couche fine. Bleu plus ou moins dense pour varier la luminosité.

 

 

pap06

Finition

Après séchage, dernier glacis pour la carnation. Même mélange mais encore enrichi en rouge.

Retouche au niveau de la paupière de son oeil gauche.

Retouches dans les cheveux et surtout les mèches à l'arrière de la tête.

Meilleur rendu des remparts à gauche.

 

Enfin, la robe...

Je n'ai pas voulu respecter celle de la photo qui risquait de trop attirer le regard. J'ai donc opté pour le blanc qui, bien sur devient bleuté à ce moment de la journée....

 

Le rendu de la photo finale n'est pas très bon : cheveux un peu trop rouges. je n'ai pas réussi de corrections satisfaisantes.

pap07

Posté par jcc35 à 21:48 - - Commentaires [3]
Tags : , ,

Guitariste

 

 PORTRAIT DE Calvin Russell

Portrait sur chassis toile de lin 46 x 33 cm

Ayant l'intention de peindre par glacis, je dois préaprer la toile afin de la rendre lisse. En effet, les aspérité retiennent les pigments lors du passage d'une fine couche de peinture.

 

Je passe, au couteau à mastic, 3 fines couches de Gesso blanc. Ponçage au papier à grains fins après chaque couche.

 

Le portrait est exécuté à partir d'une photo et de plusieurs captures d'images sur des vidéos.

La photo :

photo

Une des images capturées :

 

 

image

 

J'exécute l'esquisse aux crayon de couleurs avec le plus de précision possible.

Le contraste est forcé sur la photo de manière à mieux voir les tracés.

calvin01

 

Préparation du fond avec un "jus" à base de bleu.

Couleurs utilisées :

Gris de payne

Beu outremer

Bleu céruléum

Violet

Peinture passée à la brosse plate puis "étalée" au pinceau éventail (n° 10)

calvin02

 

 Peinture du chapeau.

Elle se veut pratiquement définitive donc pâte plus épaisse. Là aussi, utilisation d'un pinceau éventail pour "lisser".

Couleurs utilisées : ocre jaune, rouge,terre de Sienne brûlée, vert.

 

 Modelage du visage et des mains.

Contrairement au chapeau, peinture diluée, passée en couche très fine puis adoucie à l'aide d'une brosse plate, sèche. Il s'agit donc d'un premier glacis

Couleurs utilisées : ocre jaune, rouge de cadmium, terre de Sienne brûlée et terre d'Ombre brûlée.

calvin03

 

Reprise (sur le glacis encore frais) de manière à accentuer les ombres.

 

 

calvin04

 

Préparation de la peinture de la chemise et de la guitare.

Utilisation du seul Gris de Payne.

Il faut maintenant attendre que ce soit bien sec pour continuer.

 

 

 

calvin05

 

Le fond

Le jus initial étant sec, je peux peindre le fond.

Dilution : moitié térébenthine, moitié huile d'oeillette.

Couleurs : les mêmes que celles utilisées pour le jus. j'ai toutefois additionné d'un peu de blanc pour diminuer la transparence dans les parties les plus sombres.

Pinceaux éventail n°4 et 10

 

calvin06

 

 

 Le visage

Peinture en glacis.

Dilution : moitié térébenthine, moitié huile d'oeillette.

Couleurs : Terre de Sienne brûlée, orange,jaune de cadmium, rouge de cadmium, bleu céruléum.

La peinture est donc étalée en couche très fine puis estompée à l'aide d'un pinceau sec.

Les zones blanches sont obtenues en enlevant la peinture à l'aide d'un shaper à bout pointu ce qui fait réapparaitre le fond blanc.

Voici une vue du travail en cours d'exécution :

 

calvin07

Le visage avant les dernières retouches :

 

calvin08

Les mains

Peinture analogue à celle du visage : mêmes couleurs, même dilution, même technique.

Toutefois, atténuation du rouge. Idée de spot rouge éclairant le visage).

La guitare

 

Première peinture.

Obtention de la couleur foncée par un mélange de complémentaires : vert anglais et carmin.

Adjonction de brun Van Dick.

La chemise

Poursuite de la préparation.

 

 

calvin09

 Nouveau glacis sur les mains en utilisant les mêmes couleurs que précédemment.

Nouveau glacis également sur le fond et sur la guitare.

La chemise.

Gris de payne,gris (blanc  + noir), bleu céruléum, violet.

J'ai utilisé le violet pour la partie droite de la chemise.

 

Le portrait de Calvin Russell "en concert" est terminé.

Calvin_Russell

 

 

 

Posté par jcc35 à 10:38 - - Commentaires [2]
Tags : , , , ,

Camille

 

Camille

 

Pour explications, voir le portrait de Céliane

camille01

camille02

camille03

camille04

 

camille05

camille06

camille07

camille08

camille09

Posté par jcc35 à 10:12 - - Commentaires [3]
Tags : , , ,

COMPLICITE

 

COMPLICITE

Double portrait sur toile 40 x 40 cm

Composition à partir de différentes photos non individuelles.

Esquisse réalisée aux crayons de couleur.

VP01

 

 

1. "Modelage" des visages

Terre d'Ombre brûlée.

Application très diluée : 2/3 térébenthine, 1/3 huile d'oeillette

Application en faible couche par une brosse plate. Finition au coton tige

 

VP02

 

VP04

 

2. Mise en couleur

Carnation.

Les couleurs utilisées:

Rouge de Cadmium, Ocre jaune, jaune de Cadmium.

Ajout de Terre de Sienne ou de Terre d'Ombre brûlée pour ombrer.

Quelques touches de bleu céruléum pour "casser" la couleur.

 

Le chapeau

Terre d'Ombre brûlée, bleu de Prusse, violet.

Les vêtements

Le polo du "grand"

Gris de Payne, bleu céruléum, Terre de Sienne, Blanc de zinc

Quelques touches de rouge ou de vert clair.

Le polo du "petit"

Bleu céruléum, bleu marine, gris de Payne

Quelques touches de blanc.

 

Dilution

Moitié essence de térébenthine et huile d'oeillette.

2 à 3 couches fines diluée(glacis) afin de garder la transparence (le blanc de la toile) pour la carnation.

 

 

VP05

 

 Quelques rectifications et nouveau glacis sur visages et bras.

 

VP06

 

Et le décor !...

complicit_

 

Posté par jcc35 à 18:11 - - Commentaires [2]
Tags : , , ,

VAGUES

 

VAGUES

Huile sur toile.

Format : 46x27 cm

1. GRISAILLE POUR LA MISE EN PLACE DES VALEURS

Dans cette phase, il s'agit de peindre de manière à rendre les volumes grâce aux contrastes de luminosité.

Peinture utilisée :

Gris de Payne

(Blanc de zinc si nécessaire)

Dilution : huile d'oeillette (3 vol) et térébenthine (5 vol)

Application au pinceau en couche mince (en fonction de la luminosité voulue, le blanc de la toile apparaissant par transparence) et passages multiples d'un pinceau éventail pour les nuages.

 

 

 

v01

 

v02

 

 

v03

 Une fois sec, la mise en couleur sera possible.

 


2. MISE EN COULEURS

Dilution : huile d'oeillette  et térébenthine en proportions égales.

              Le ciel.

Peinture très diluée et passée en couche très fine de manière à conserver les valeurs poées précédemment.

Brosse plate, brosse éventail, coton-tige

Aucun ajout de peinture blanche.

 

ciel

                    La mer.

Le bouillonnement.

Peinture très diluée posée par touches

Bleu céruléum et gris de Payne pour les zones ombrées.

Blanc de zinc pur pour les zones blanches avec fondu vers le sombre.

 

vagues1

Zones plus sombres.

Peinture moins diluée, couvrante pour les zones très sombres.

Plus diluée et moins couvrante afin de laisser transparaître le blanc.

Utilisation de violet, de bleu et de vert

 

vagues2

Ce qui donne, au final :

Vagues

 

 

 

 

 

 

 

Posté par jcc35 à 18:43 - - Commentaires [2]
Tags : , , , ,