Portrait détaillé

DE LONGS CHEVEUX A DESSINER...

j'ai essayé de détailler au maximum ma démarche pour réaliser un portrait aux crayons (mines de plomb, graphite).

Photo - modèle Portrait d'une jeune femme. Photo trouvée sur Pixabay.

 

original

 

SUPPORT

J'utilise une feuille de dessin prise dans un bloc. Dimensions réelles 21 x 28,7 (et non 29,7)

Feuille à grains fins 180g de Clairefontaine.

 

CRÉATION DE L'IMAGE MODÈLE.

Mon logiciel de dessin : Gimp.

Je crée une image au format de ma feuille en prenant comme unité le mm.

210 X 290 mm => 295 x 816 px

Je colle comme nouveau calque la photo originale en la redimensionnant en en la cadrant comme je le souhaite.

pap01

 

Je duplique le calque que je dé-sature pour obtenir l'image en niveaux de gris.

Je duplique ce nouveau calque et j'augmente luminosité et contrastes afin de mieux voir les cheveux.

 

pap02

 

J'ai donc à ma disposition ces trois images :

 

pap03

 

DESSIN DE L'ESQUISSE

Puisque le modèle est sur mon écran d'ordinateur, pas question de dessiner à plat en raison d'une vue en perspective de mon support.

Crayon 2H pour pouvoir gommer facilement.

Plusieurs méthodes sont possibles : L'utilisation du rétro-projecteur en prenant soin de bien positionner l'écran !

Le quadrillage qui est fréquemment utilisé et que j'ai abandonné après 2 ou 3 essais. Il faut quadriller... Il faut effacer...

Le dessin à main levée. Pour un paysage ça me va mais pour un portrait réaliste (sans parler d'hyper réalisme) j'en suis incapable.... à moins d'une "béquille". Cette béquille, je l'ai trouvée grâce à mon logiciel qui affiche la position de la souris.

Exemple :

 

pap04

 

Ayant choisi comme unité le mm (et un zoom à 200%), on constate (en bas, à gauche de la fenêtre) que le pointeur est à 135,1 mm du bord gauche et à 156,3 mm du bord supérieur.
Comme j'ai créé l'image aux dimensions de ma feuille de dessin, je peux y placer un point à 135 mm du bord gauche et à 156 mm du bord supérieur; point qui indique la position du coin gauche de la bouche.

Je place donc sur ma feuille quelques points repères importants au fur et à mesure de l'avancée du croquis "à main levée". Je peux contrôler tout point d'un tracé qui me paraît incorrect. Je constate que, petit à petit, j'ai besoin de beaucoup moins de repères.

J'apprends donc à dessiner !

Voici l'esquisse réalisée. J'ai rajouté sur l'image les points rouges correspondant aux repères que j'ai pris.

 

pap06

 

LES CHEVEUX

Crayon HB et mine 0,5mm B

Je commence par localiser les zones les plus sombres.(mine) Puis je trace les cheveux (HB) en suivant bien la ligne générale.

 

pap07

 

J'ai accentué les contrastes de l'image suivante afin de bien voir les tracés.

 

pap08

 

En règle générale, j'opère de haut en pas et de gauche à droite. Toutefois, j'ai toujours une feuille posée sur la partie inférieure du dessin pour éviter de salir.

Je vais donc "modeler" le visage avant de terminer la partie inférieure.

LE VISAGE

Je commence par dessiner le plus exactement possible ses éléments. Crayons 2H, HB et mine B.

 

pap09

 

Puisqu'il s'agit de dessiner un portrait réaliste, il est nécessaire d'attacher autant d'importance au relief, au modelé, du visage. La difficulté essentielle est, pour moi, de trouver la bonne valeur pour chaque zone. Du blanc au gris clair dans le cas présent.

J'utilise le crayon 2H en le tenant sans le bloquer par l' extrémité opposée à la mine et très incliné. Je dessine alors par petites hachures à peine visibles et très rapprochées ce qui évite l'estompe.

La gomme mie de pain permet d'éclaircir pour ajuster les valeurs.

 

pap10

 

Je termine en dessinant le bas du portrait.

Mêmes démarches que précédemment pour la chevelure et la carnation.

 

pap11

 

FINITIONS

Il s'agit maintenant de donner de s'approcher un peu plus des valeurs de la photo modèle dé- saturée. Toutefois, je préfère de pas trop foncer. J'éclaircis un peu des ombres du visages ainsi que les yeux que je trouvais trop marqués. J'utilise la mine B, les crayons 4B et 7B pour les parties sombres des cheveux. Le crayon HB pour les parties claires. Ce qui nous donne, au final :

 

pap12

 


S'apprivoiser

S'APPRIVOISER...

Peinture à l'huile

Ayant eu l'occasion, il y a quelques années, de recueillir une mésange, il s'est avéré qu'elle a eu bien du mal à nous quitter et à rejoindre ses congénères. J'ai décidé de m'inspirer de cela pour représenter une scène d'amitié entre un enfant et une mésange. Ce ne sera ni une mésange bleue ni une mésange charbonnière... Ce sera ma mésange !

Scène toute simple, l'oiseau arrive pour manger dans le creux de la main. Scène d'extérieur sur fond de verdure.

Toile de lin sur châssis 40 x 40 cm.

Selon mon habitude, je l'enduis de plusieurs couches de Gesso afin d'éviter, lors d'utilisation de glacis que des pigments ne s'accumulent dans les creux de la toile.
Croquis au crayon, sans appuyer !
Afin que le tracé soit visible, j'ai accentué netteté et contraste de la photo.

 

PAPOIS01

Afin de faire ressortir les personnages, je choisis une verdure relativement foncée.
Pas de glacis. Peinture moyennement diluée. Des verts nuancés par des ajouts de magenta, de bleu, d'ocre, de brun Van Dick.
Je peins à la brosse dure, par petits touches.
Dans un premier temps, je ne peins que la partie supérieure aux personnages. D'autre part, je reprendrais ensuite pour préciser un peu le feuillage plus clair.

 

PAPOIS02

Voici une vue plus précise :

 

PAPOIS02DET

L'oiseau

Ce sont les plumes des ailes qui s'avèrent le plus difficile à rendre. Il faut évoquer leur douceur et rendre compte de leur couleur. J'utilise du gris de Payne, de l'ocre, du rouge, du violet et du blanc.
Pinceau fin à poils doux. Le reste du corps est plus simple.
Pour la queue, j'utilise du bleu océan.

PAPOIS03


Le visage
Couche fine de peinture relativement diluée pour la carnation. L'ensemble, relativement clair sera foncé par des glacis ultérieurs. Jaune de Naples, orange, rouge, bleu.
La valeur est rendue par le fond blanc et l'épaisseur de la couche de peinture -qui est translucide-. Terre d'Ombre brûlée et magenta sont utilisés aussi pour les lèvres. Une pointe de violet pour l'ombre du cou.

 

PAPOIS04

La chevelure

Base : ocre jaune, Terre de Sienne, Terre d'Ombre brûlée. Pointes de bleu, de violet, de magenta.
Pinceau ou brosse passés longuement dans le sens de la chevelure en évitant les lignes droites.
J'hésite encore sur "la coiffure", je verrai ce que cela donne et modifierai si nécessaire.
Par ailleurs, je fonce un peu la carnation du visage et corrige quelques points pour les yeux et les lèvres.

PAPOIS05


La MAIN

Base : ocre jaune, Terre de Sienne, rouge de cadmium,vert Je fais en sorte que l'ensemble soit plus jaune que le visage.

 

PAPOIS06

Finitions 

Glacis jaune et éclaircissement vers la gauche.
Reprise de l'oiseau : bleu clair sur les ailes.
Reprise du visage par un nouveau glacis à base de rouge de cadmium clair et de Terre de Sienne. Parties ombrées en ajoutant une pointe de Terre d'Ombre brûlée et/ou de violet et/ou de vert.
Vêtement : coups de pinceau large .

PAPOIS07


Derniers glacis pour la carnation (Ocre jaune, rouge de cadmium...) et la chevelure (Terre de Sienne, rouge, Terre d'Ombre brûlée, jaune clair). Accentuation des ombres, cheveux "fous"....

"Je cherche des amis. Qu'est-ce que signifie " apprivoiser " ?
- C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ça signifie " créer des liens... "
- Créer des liens ? - Bien sûr, dit le renard. Tu n'es encore pour moi , qu'un petit garçon tout semblable à cent mille petits garçons. Et je n'ai pas besoin de toi. Et tu n'as pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu'un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde...

 

PAPOIS08

- On ne connaît que les choses que l'on apprivoise, dit le renard. Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis. Si tu veux un ami, apprivoise-moi !"

Posté par jcc35 à 21:44 - Commentaires [0]
Tags : , , ,

Aurore

AURORE

Peinture à l'huile


Merci à Dominique, alias Lovergnat qui m' a permis d'utiliser ses photos. J'ai choisi celle-ci :

 

AU01



 

J'ai opté pour un format différent 10 M : 55 x 33 cm et une ambiance différente puisque j'ai imaginé une luminosité plus grande, ignorant donc une partie du contre jour.
 

Je peins sur un panneau de contreplaqué enduit de plusieurs couches blanches de Gesso.

Je passe une couche de peinture très diluée en distinguant les différentes masses.
J'utilise un pinceau éventail en prenant soin de ne laisser aucune trace pour le ciel et, au contraire, en laissant un maximum de traces pour l'herbe.


AU02




Je n'utilise du blanc que pour le ciel, de droite à gauche, en le fondant progressivement avec le bleu.
Les différences de valeur sont obtenues par l'épaisseur de la couche de peinture et donc son opacité.

Je dois impérativement attendre que ce soit sec pour continuer...


AU03


      Nouveau glacis pour faire apparaître les couleurs. Là encore, peinture diluée un peu plus grasse que précédemment.

Arrière-plan

Ciel :violet pâle à partir du coin supérieur droit se fondant progressivement avec le blanc.
Jaune et orange pour le ciel vers l'horizon

Rideau d'arbres : peinture à base de Terre Verte. Peinture moins diluée.

La brume : peinture blanche ou légèrement teintée d'orange.

La prairie

J'utilise les complémentaires pour faire apparaitre les verts. J'ajoute au jaune de l'orange dans les zones qui seront plus lumineuses.


AU04


Je peins le squelette des arbres. Peinture épaisse à base de Brun Van Dick. Pinceau fin !...
J'imagine que le soleil, encore très bas, éclaire l'arbre et le dessous des branches exposées.

AU05


Ajout des feuilles qui seront à contre jour . J'enlève au pinceau (shaper) la peinture trop sombre à l'emplacement des feuilles qui seront colorées.

6

AU06


Désolé pour les différences de couleurs et de luminosité. Photos prises dans des conditions de luminosité fort différentes et pas faciles à corriger !Cette dernière est plus proche de la réalité que la précédente.

Feuilles colorées : jaune, orange et rouge. Bun Van Dick pour les autres.


AU07


Je reprends la prairie par des couches fines de verts  et d'orange (ou de jaune) . Je peins ensuite les piquets (Terre d'Ombre brûlée).

AU08


Des touches à base de vert, de bleu, de rouge ou de violet permettent d'ombrer le premier plan, devant les broussailles.

Je corrige les masses jaunes à l'horizon, à droite et je reprends ce secteur...



AU09


Je reprends toutes les parties sombres afin de les foncer. Pas d'utilisation de noir ! Obtention de teintes très sombres par des mélanges :

Bleu/orange   vert/rouge  vert/violet  Terre d'Ombre brûlée/bleu marine ...

Je repasse sur les parties éclairées de l'herbe un fin glacis à base de jaune et d'orange.

J'ajoute de petits rehauts de blanc légèrement jauni.

AU10


En résumé :


AU11

Reste quelques petits points à peaufiner....

AU12


... et c'est terminé !
Quelques détails :



AU14

 

AU13

 

Paysages 4

 

PAYSAGES 4

 


       

2016-crepuscule-61x46

2016-Aurore-55x33 2016-Le moulin du Boël(2)-70x50

2016-Vieux couple-29x21-graphite

       

2015-Sous-bois-33x24

2015-L'enfant du lac-46x27

2015-Nocturne-40x28

2015-Couleurs d'automne-40x40

       

2015-Eau vive-60x40

2015-Orgeix32x24-Pastel

2015-A Vannes-42x30-Graphite et pastel

2015-La barque bleue-24x18

       

2015-Chemin-33x24-Pastel

2015-A Rennes-42x30-Graphite et pastel

2014-A Dinan-42x30-Graphite et pastel

2014-A Giverny-70x50

       

Galeries Paysages  5 4 3 2 1

 

Regerd

UN REGARD, UN VISAGE

Étude centrée sur le regard et le modelé d'un visage

Pastel sec

30x24 cm

 

R1

R2

R3

R4

R5

R6

 

Posté par jcc35 à 15:41 - Commentaires [0]
Tags :

Qui suis-je ?

Qui suis- je ?

 

Je suis né à Nantes au printemps 1941. Et oui, au siècle dernier, durant une bien triste période...

A l'école, pas d'Arts Plastiques : on avait autre chose à faire ! Mais un maître donnait de son temps, le jeudi matin pour initier au dessin. Alors je suis allé apprendre à dessiner. Je me souviens d'une route en perspective, bien droite, aux arbres bien réguliers : le bonheur ! Et puis, j'avais un cahier de récitations joliment illustré, parait-il. Oui, j'aimais dessiner, colorier : que d'albums ai-je remplis !

Au lycée : merveille. Cours de dessin, salle de dessin, tabouret.... Hélas, trois fois hélas, j'y fus dégoûté des natures mortes et presque, du dessin et de la peinture. Quel intérêt à dessiner un vague pot avec pour objectif premier de le bien viser avec son crayon , le pouce ferme et décidé afin de respecter les proportions.? J'ai quand même un bon souvenir : "Imaginez une pochette de disque" ; et les 78 tours, c'était grand ! Un régal.

Je me rattrapais sur les cartes de géographie : j'adorais. Panoplie de crayons de couleurs, encre de chine... Ah ! Dessiner les Alpes avec les chaînes , les cols; bien écrire tous les noms au porte-plume... Et les fleuves avec tous leurs affluents, les villes qu'ils traversaient... Du coup, j'étais bon en géographie !

Et puis le dessin a disparu. On ne joue plus quand l'objectif s'appelle Baccalauréat !....

Je passe sur les décades suivantes. Vie familiale et professionnelle. Pas de temps à consacrer à la peinture mise à part une parenthèse de 2 ans où j'ai pu barbouiller quelques huiles.

La retraite est arrivée et j'ai fait ce que j'avais repoussé à cette période : des années bien remplies ! Enfin, j'ai pu  m'intéresser à la peinture ! C'était en 2004.

J'ai lu tout ce que j'ai trouvé, j'ai sillonné le Net et je m'y suis mis, pour de bon. J'ai appris (j'apprends toujours) sur le tas.

Je parviens à peindre des  paysages, des portraits. Huile, crayons, pastels secs.

Je peins, oui, mais comme chacun peut le faire en s'y mettant.

L'Artiste, lui, a ce coup de crayon, ce coup de pinceau qui lui permet de transcender la réalité telle que nous ne la percevons pas, de s'évader du rationnel.

Récemment, on m'a demandé pourquoi je peignais. Vaste question qui m'a laissé rêveur.

Est-ce que je peins parce que j'aime les toiles des grands peintres, agissant alors comme l'enfant qui veut imiter les adultes ?

Est-ce que je peins pour enjoliver ce que je vois ? Pour rêver, en somme...

Est-ce que je peins pour donner un but à ma nouvelle tranche de vie ? Pour pouvoir dire :"Je suis capable d'y arriver"... Un défi ? Ou de la vanité ?

Est-ce que je ne peins pas tout simplement pour le plaisir ?

Peu importe... J'aime peindre : je peins...

                                                                         *

                                                                   *          *

Alors, pourquoi ce blog ? me direz-vous ...

Parce que j'ai la faiblesse de penser qu'il pourra peut-être aider quelque débutant amoureux de peinture  recherchant sur la Toile de quoi se lancer...

Si c'est ton cas, ami lecteur, ne t'y trompe pas : pas de conseils dans ces pages, pas de recettes.

Donner des conseils ou des recettes est le plus souvent illusoire; c'est même parfois une erreur grave pouvant annihiler la prédisposition à une démarche originale. C'est à chacun, compte tenu de ses aptitudes et de son tempérament de se forger  sa méthode.

Tu ne trouveras donc dans l'annexe "Pas à pas" que quelques indications sur "ma façon de faire" avec les résultats qui en découlent. A toi de voir si tu peux en tirer quelque profit.

 

Merci d'avoir pris le temps de lire ces lignes et bonne promenade dans les galeries si tu es tenté par la visite...

 

 

Posté par jcc35 à 22:15 - Commentaires [0]

Peintures diverses 3

Peintures diverses 3

       
       

2017-houx-24x18

 

2016-Solitude-30x25

2015-Embouteillage-60x40   2015-Grande marée-30x24
       
       
2014-Nuit d'hiver-60x40 2014-Larmes de glace-30x21 2014-Hylia-24x30 2014-Chat persan-24x30
       
       
2013-Cinéma-32x22-G 2014-C'est pour toi-40x40

2014-Les Muses (de Maerten De Vos)-70x50

2012-Ulysse et Nausicaa-60x40
       
       
2012-Bigouden-42x30-G 2012-Bouquet-30x40-P 2012-Repos-40x30-P 2012-Moulin d'antan-46x38
       

 Peintures diverses    4 3  2  1

Posté par jcc35 à 18:42 - - Commentaires [0]
Tags : , , , , , , ,

Peintures diverses 2

Peintures diverses 2

       
       
-2012- Bas les masques ! -40x30-   -2012- Composition -42x30- -2011- Junon -40x30-  

-2011- Amours enfantines -40x30-

       
       
-2011- Vers la lumière (fusain) -40x30- -2010- On patouille! (0Fusain et pastel) -40x30-   -2010- Le chat et l'angelot (Fusain et pastel) -40x30- -2010- Naissance (Pastel) -21x30-;
       
       
-2009- Haut fourneau (Rustrel) -32x22- -2009- Hommage à Cl. Monet (Huile et graphite) -42x30- -2008- Mésange -19x24-     -2008- Iris -75x30 (x2)
       
       
-2007- Gouttes d'eau -32x22- -2007- Coquelicot -22x32- -2007- Bon appétit ! -24x16- -2006- Complementaires -32x22-
       

  Peintures diverses    4  3  2  1

Posté par jcc35 à 22:07 - - Commentaires [0]
Tags : , , , ,

Peintures diverses 1

Peintures diverses 1

       
       
-2007- Nounours -24x16- -2008- Rêverie -22x32- 2008-Totem-22x32 -2006- Ulysse écoute les sirènes (graphite) -32x24-
       
       
-2005- Mignonne allons voir... -33x10- -2004- Les petits amis -46x33- -2005- Où allons-nous ?-44x33- -2005- Fleurs... -33x24-
       
       
-2006- Regards -32x22- -2005- Perspective (étude) -46x33- -2005- Transat (Copie. D'après une affiche sigée Simoneau) -65-50- -2005- Rêverie -27x41-
       
       
-2004- Les chevaux -46-33- -2004- Biches -48x33- -2004- La grande famille (copie du tableau de Magritte) -100x81- Pont de Chatou (copie du tableau de Vlamink) -65x45-
       

 Peintures diverses    4  3  2  1

Posté par jcc35 à 21:14 - - Commentaires [1]
Tags : , , ,

Portraits HPG

 
 

 

 

 Portraits
à l'huile

(22)

 

 

 

Portraits
aux pastels secs

(46)
 

Malala

 
 

 

 

 

Portraits
graphite

(43)
 

Belmondo